Julien Courbet : “On lui a demandé de faire une vente, il a fait son job, et il l’a vendu. Mais je crois qu’il l’a vendu au seul qui voulait l’acheter. C’est là que je suis très étonné”

(Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

Sur GirondinsAnalyse, Julien Courbet s’est exprimé sur le mouvement initié par les supporters des Girondins de Bordeaux NousLesGirondins auquel il a pris part. « Je l’ai suivi, j’ai même fait un tweet. Je suis le premier malheureux de ça, même si je suis à Paris. Quoi qu’il arrive, à chaque fois… La semaine dernière, j’ai failli jeter la télécommande, je n’ai presque pas pu regarder les dix dernières minutes… Ça fait dix ans que je me fais avoir tous les week-ends. Je comprends les supporters… On a un stade énorme, on est une région de foot. On ne demande pas d’être premier, même dans les quatre premiers, mais on demande d’avoir une équipe qui va de l’avant… Ce qui est incroyable, c’est qu’il n’y ait pas eu plus de propositions pour racheter ce club ».

Puis il revint sur le rachat du club lui qui est à RTL, qui fait partie du groupe M6. « Je vais le (Nicolas De Tavernost) défendre sur une partie du dossier : heureusement que M6 a été là pendant des années. Franchement… Avec le recul on s’aperçoit que quand ils étaient là, avec Jean-Louis Triaud… Après, il faut savoir que le monde de la télé est vraiment en mutation avec l’arrivée de Netflix & Co, et que ce ne sont plus les grandes années télé comme ça l’était avant. Je crois que Nicolas De Tavernost a pris la décision de se dire qu’il ne pourrait plus réinjecter 20-30M€ par an. Les actionnaires ont dû lui demander de se concentrer sur l’explosion qui est en train d’arriver avec ces plateformes, qui mettent un peu KO les télés… On lui a demandé de faire une vente, il a fait son job, et il l’a vendu. Mais je crois qu’il l’a vendu au seul qui voulait l’acheter. Et c’est là que je suis très étonné qu’une ville comme Bordeaux, super attractive à tous les niveaux, n’ait pas vu arriver un gros sponsor ou autre […] Les américains ont été maladroits quand ils sont arrivés parce qu’ils ont découvert un univers qu’ils ne connaissaient pas. Maintenant… Je pense que c’est l’année prochaine que tout va se jouer. Mais si en septembre de l’année prochaine il ne se passe rien, là on aura vraiment de gros soucis à se faire […] Ils sont arrivés avec des idées marketing, à la NBA, ils sont en train de comprendre… Le fait de prendre Gasset, de faire venir Roche, des hommes de terroir, je crois qu’il y a une prise de conscience. Ils sont en train de revenir sur les choses ».

Retranscription Girondins4Ever