Lilian Laslandes raconte comment il a proposé un jeune Serbe à l’essai aux Girondins

Sur GirondinsAnalyse, Lilian Laslandes s’est exprimé sur le jeune joueur serbe qu’il avait mis à l’essai avec l’équipe réserve des Girondins de Bordeaux.

“Quand je vais en Serbie, puisque je suis marié à une serbe, je regarde un peu le football. J’ai vu ce garçon qui était intéressant, qui avait quelque chose. Il m’a demandé s’il pouvait venir un jour en France, se tester. Je lui ai dit pourquoi pas, qu’il y avait peut-être quelque chose à faire. Je lui dis que je peux demander aux Girondins car j’ai des contacts mais que je lui promettais rien et qu’il s’apercevrait du niveau, etc… Donc il est venu, il a passé une semaine. Aujourd’hui c’est compliqué de signer un contrat parce qu’il a 20 ans et qu’à 20 ans, il faut signer obligatoirement un contrat professionnel. Au jour d’aujourd’hui, les Girondins ne sont pas dans la situation de faire des contrats professionnels. Si c’est une exception, le garçon, on peut. Mais aujourd’hui, il y a des garçons sous contrat qui sont du même niveau que lui, qui ont déjà l’expérience aux Girondins donc il n’a pas surpassé les autres joueurs et c’est pour ça que ça s’est arrêté. En l’observant, je lui ai dit qu’il fallait qu’il franchisse les étapes depuis en bas au lieu de vouloir tout de suite taper en haut. J’ai essayé alors de lui trouver au Stade Bordelais, au même niveau que la deuxième équipe des Girondins. Il a commencé à faire un essai et le Covid est arrivé. Donc ça s’est arrêté mais ils ont envie de le revoir. C’est intéressant et lui est d’accord pour passer ces étapes-là petit à petit. Il se donne 3, 4 ans puisqu’il a 20 ans pour atteindre un niveau que ce soit National, Ligue 2 peut-être ou alors à ce niveau-là. C’était surtout pour que lui dans sa tête se dise qu’il y a une différence entre le football européen et son football en Serbie. Il avait quelque chose d’intéressant. Il vit football et c’est pour ça que je l’ai remarqué parce qu’il avait un peu ma mentalité de ne rien laisser tomber. Car moi en jeune, aux Girondins, je me suis présenté 4, 5 fois, j’ai été refusé”.

Retranscription Girondins4Ever