Alain Roche : “Mon retour aux Girondins en 2000 n’était pas du tout prévu. On a un petit contrat, mais on est tellement motivé par jouer que c’est un souvenir qui restera indélébile”

Sur GirondinsAnalyse, Alain Roche s’est remémoré ses meilleurs souvenirs aux Girondins de Bordeaux en tant que joueur, lui qui est passé par deux fois par son club de cœur.

« Mes meilleurs souvenirs, c’est le premier match. Quand vous remplacez un joueur emblématique, qui était Alain Giresse. Ce jour-là en plus, j’ai beaucoup de chance, parce que j’arrive à marquer un but du pied gauche, donc ce sont des souvenirs inoubliables. Il y a aussi le premier titre avec Bordeaux, la Coupe de France 86. Le retour à Bordeaux avait été exceptionnel, on était revenus en train, on était accompagnées de cabriolets jusqu’à la mairie, les supporters attendaient en bas du balcon… J’ai eu la chance d’évoluer dans une équipe exceptionnelle où il n’y avait que des internationaux. C’est beaucoup de choses d’un coup, mais c’était une super expérience. J’ai un grand souvenir aussi, c’est mon retour aux Girondins en 2000. Ce n’était pas du tout prévu. J’étais au chômage, et gentiment Pierrot Labat, que j’avais vu lors d’un match amical des Girondins de Bordeaux, m’a permis de venir m’entrainer, ainsi qu’Elie Baup, pour me remettre en selle, retrouver du rythme, toucher le ballon en vue d’aller faire des essais dans certains clubs… j’avoue que je ne me suis pas trop mal débrouillé aux entrainements. Les Girondins n’avaient pas pu débuter, et j’ai signé en même temps que Pedro Pauleta en fin de mercato du mois d’août. Même si on a 32-33 ans, on a l’impression de revenir à ses débuts. On a un petit contrat, mais on est tellement motivé par jouer que c’est un souvenir qui restera indélébile ».

Retranscription Girondins4Ever