Lilian Laslandes : “Quand je jouais tout seul dans ma chambre ou mon jardin, je m’imaginais marquer des buts à Lescure…”

Sur GirondinsAnalyse, Lilian Laslandes a évoqué son retour en Gironde et bien sûr aux Girondins, après avoir commencé sa carrière de joueur professionnel à l’AJ Auxerre.

« C’était une fierté. Mais quand je suis parti de Gironde, je n’avais pas d’expérience, je me la suis créée. Tous mes partenaires à Auxerre m’ont fait briller, c’était un travail de groupe. Quand je suis arrivé à Bordeaux, c’était Rolland Courbis qui avait fait la négociation. Il m’avait fait venir à Paris et m’avait dit qu’il avait envie de changer deux joueurs. Il avait envie de m’avoir, et il fallait voir avec Guy Roux, qui m’avait donné un bon de sortie. Guy Roux m’avait dit de ne pas m’inquiéter au vu des services rendus, que je pourrai partir, qu’on ne me bloquerait pas. J’étais heureux d’arriver à Bordeaux et quand j’y suis, Rolland Courbis part à Marseille (rires). On s’est croisé. C’était Guy Stéphan l’entraineur au départ, et Elie Baup a pris l’équipe trois ou quatre mois après. C’était une fierté de revenir dans ce club, de porter le maillot que j’ai toujours rêvé de porter, de jouer dans ce stade où j’allais en tant que supporter quand j’avais 5-6 ans. Quand je jouais tout seul dans ma chambre ou mon jardin, je m’imaginais marquer des buts à Lescure… Et voilà, quand ça arrive, que vous faites lever tout un stade et que vous êtes originaire de la région… Comme lors de mon premier match contre Monaco, où je marque… J’ai voulu me rappeler les dix dernières minutes dans le vestiaire, je ne m’en suis pas rappelé, j’étais ailleurs, complètement ».

Retranscription Girondins4Ever