Jean-Louis Gasset : “La majorité du temps, on garde notre système. Bien sûr, on s’occupe de l’adversaire parce que tout adversaire a des particularités”

Jean-Louis Gasset a été questionné sur son choix de souvent s’adapter à ses adversaires. L’entraineur des Girondins de Bordeaux a répondu à la remarque : “Est-ce que vous ne pensez pas que parfois cette équipe a besoin de se recentrer sur elle-même, avoir un fond de jeu plus précis, qu’ils aient l’habitude de faire des choses répétées, sans s’adapter à l’adversaire ?”.

“Non, pas du tout. On joue dans un système la majorité du temps, donc il n’y a pas d’adaptations spéciales. On l’a fait en début de saison contre les grosses équipes, on avait fini, je crois, contre Lyon avec 3 joueurs derrière. Peut-être à Lens, où ça n’avait pas été une très bonne idée. Mais là, la majorité du temps, on garde notre système. Bien sûr, on s’occupe de l’adversaire parce que tout adversaire a des particularités. Vous avez en face des forces et des faiblesses et on essaie de bloquer les forces et d’appuyer sur les faiblesses. C’est logique, tous les clubs font ça, avec des analystes vidéo, avec des schémas préférentiels de chaque équipe. Mais le fait de jouer Rennes ou de jouer Paris, déjà, on ne sait pas comment ils vont jouer parce qu’ils ont des effectifs où ils ont une double équipe. Donc en fonction de la préparation du match de Champions League, l’entraîneur va décider qui va démarrer, qui va avoir une heure de jeu… On ne peut pas jouer en fonctionne de l’adversaire”.

Retranscription Girondins4Ever