Adil Rami : “Bordeaux, ça reste Bordeaux. Je fais partie des mecs qui pensent que les Girondins, avec un grand Hatem Ben Arfa, peuvent finir dans les 6,7,8 premiers”

(Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Adil Rami, l’ancien défenseur de l’OM et actuel Champion du Monde avec les Bleus, mais aussi consultant cette saison sur RMC, a donné son avis sur la situation des Girondins de Bordeaux.

“Bordeaux, ça reste Bordeaux. C’est juste un période qui est compliquée. Quand tu vois qu’ils arrivent à ramener des joueurs comme Koscielny ou Ben Arfa… Sur la conférence de presse, il joue le rôle qu’il doit jouer, un rôle de leader et ils l’ont pris pour ça. Il a 33 ans et ce qu’il dit c’est exactement ce que le club attend de lui. Positif, concerné, le discours d’un leader. Hatem je le connais, et sur cette conférence de presse, je ne l’ai pas senti à 100% à l’aise, je sentais qu’il avait juste envie de dire à tout le monde ‘laissez-nous tranquille, on va s’en sortir, on va finir dans les 6, 7, 8 premiers’ car c’est ce qui a annoncé plus ou moins. Et que lui, à travers ce qu’il a pu dire, je pense qu’il est conscient que le Bordeaux d’aujourd’hui va dépendre de lui […] On parle d’Hatem Ben Arfa. À l’étranger, s’il est bien entouré et bien physiquement, c’est un phénomène. Il est arrivé il n’y a pas si longtemps, en plus il est entouré de Jean-Louis Gasset que je connais très bien. Ils savent que ce joueur-là, il faut l’entourer psychologiquement et physiquement. Et que là, il est en train de progresser au fur et à mesure des matches. Il ne faut pas 3,4 matches pour être bien physiquement. C’est vraiment à long terme, plutôt 5,6,7 matches et quand il va commencer à se mettre en confiance et que le groupe va commencer à gagner, c’est une équipe qui peut faire mal. Aujourd’hui, c’est vrai que ça peut être mi-figue, mi-raisin. Mais je fais partie des mecs qui pensent que les Girondins, avec un grand Hatem Ben Arfa, peuvent finir dans les 6,7,8 premiers”.

RMC

Retranscription Girondins4Ever