Ludovic Obraniak : “C’était un match que je ne devais pas jouer… Pour un mec qui veut se venger, le scénario est hitchcockien, tu ne peux pas rêver mieux”

Photo Icon Sport

Ludovic Obraniak, sur GirondinsAnalyse, est revenu sur ce match mémorable entre le LOSC et les Girondins de Bordeaux, un soir de février 2012 (4-5)… L’ancien milieu de terrain bordelais avait été transféré quelques jours plus tôt ; une rencontre idéale pour prendre une revanche.

« Là, j’avais une revanche à prendre. C’est arrivé une semaine après mon arrivée à Bordeaux. En plus, l’histoire c’est que je ne devais pas jouer. Pour que je parte, on avait plus ou moins laissé entendre que je ne jouerai pas ce match. Je suis parti comme ça, et en fait dans la semaine, le Président (Jean-Louis Triaud) vient me voir, et me dit ‘oh Ludo, j’ai entendu dire que tu n’allais pas jouer le match c’est une farce ou quoi ?’. Je lui réponds que non, qu’on avait évoqué un truc, pour faciliter un peu mon départ…Et il me répond : ‘ce n’est pas un prêt, on t’a acheté, allo ! Tu vas jouer, je te le dis’. Je lui réponds alors que je ne demande que ça. Quand Lille m’a vu arriver… Je me rappelle Fred Paquet, le directeur sportif, il était vénère, rouge de colère. Lille, j’ai une histoire quand même spéciale avec Lille, il s’est passé des choses incroyables. Honnêtement, j’avais envie de continuer longtemps à Lille. J’aimais le club, la région. Ça a été un crève-cœur de partir, mais il fallait absolument que je développe ma carrière. C’était important pour moi de jouer. Je suis parti un peu, pas la mort dans l’âme, mais j’étais… C’était un crève-cœur de quitter ce club-là, et j’ai considéré que Rudy (Garcia) était responsable de ça. Donc quand le coach Garcia s’est présenté sur ce match et que j’ai joué, je n’avais qu’une envie, c’était de montrer des choses… Pour un mec qui veut se venger, le scénario est hitchcockien, tu ne peux pas rêver mieux ».

Retranscription Girondins4Ever