Alain Giresse : “Je suis sous le choc. On pense que des personnes comme lui sont éternelles et voilà…”

Alain Giresse a réagi à la disparition de Maradona, lui qui l’avait affronté avec le maillot des Girondins de Bordeaux à Lescure.

« Je suis sous le choc de cette disparition. Il faisait partie des gens hors-normes, la dimension suprême. Il avait cette dimension, l’icône d’un pays. Une dimension planétaire. On pense que des personnes comme lui sont éternelles et voilà la triste réalité est là […] J’ai joué contre lui, et j’ai même eu le plaisir d’avoir eu son maillot à la fin du match. C’était un phénomène. Je n’étais pas chargé de le contrôler sur le terrain, mais il fallait voir ce qu’il était capable de faire… C’était un centre de gravité très bas, des appuis de feu, un pied gauche qui était une main. Il jonglait avec une balle de tennis comme avec un ballon, ce qui est quand même quelque chose d’assez exceptionnel […] Oui, on a fait cette photo sur le terrain, et on a échangé nos maillots à la fin du match. Il a eu des à-côtés terribles de sa vie, mais c’était un enfant simple. Il sortait des quartiers défavorisés… On ne pouvait qu’avoir un bon ressentiment avec lui par rapport à sa personne. C’était quelqu’un de naturel ».

https://twitter.com/RMCsport/status/1331641686305419265?s=20