Jean-Louis Gasset : “C’est plus difficile de coacher une équipe comme Paris. La moindre erreur vous restera toute la vie”

Jean-Louis Gasset, avant la rencontre entre Paris et les Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur la difficulté de coacher une équipe comme le PSG, lui qui en a été par deux fois l’adjoint (de Luis Fernandez une première fois, et Laurent Blanc une seconde). Il revint agacement sur l’agacement de Thomas Tuchel mercredi dernier.

« C’est plus difficile de coacher une équipe comme Paris, oui, parce que vous n’avez pas le droit à l’erreur. La moindre erreur vous restera toute la vie. Là, c’était un match très important car si Paris n’avait pas gagné ils ne se seraient pas qualifiés. Là, il y avait une pression énorme. Mais il y a toujours la pression à Paris. Je comprends tout à fait qu’il (Tuchel, ndlr) puisse s’irriter sur une question, sur le contenu du match, alors qu’il vient de gagner 1-0 un match qui était obligatoire. Il a fait son job […] C’est plus usant parce que d’une, vous avez affaire à un groupe de 20-24 joueurs qui veulent tous jouer et qui font des matchs à répétition depuis cet été. Regardez le nombre de blessés en ce moment dans tous les clubs. Depuis la Ligue des Champions faites sous cette forme, on les a fait reprendre le championnat de suite après et ensuite il y a eu des sélections avec des matchs officiels, des matchs amicaux… Pour ceux qui jouent au Brésil ou en Argentine, il y a des voyages à n’en plus finir. Il ne faut pas s’étonner, ce ne sont pas des machines. Et on n’est même pas fin décembre. Paris, j’espère, va sortir des poules, va aller gagner à Manchester. Il faut qu’un club français arrive à ça, qu’on soit derrière eux. Moi, à la fin du match, j’étais très content que Paris ait gagné même s’il n’y avait pas la manière. C’était l’objectif premier de gagner ce match ».

Retranscription Girondins4Ever