Florian Brunet : “Pour nous, la vie reprendra quand un nouveau repreneur arrivera”

Icon Sport

Dans un article France Football paru ce matin au sujet de la situation des Girondins de Bordeaux, Florian Brunet porte-parole des Ultramarines, parle de la différence de points de vue et de philosophie entre la direction actuelle et les supporters bordelais. Une opposition qui demeurera.

“Aujourd’hui, on se rend compte de la place centrale des supporters dans le football avec cette crise sanitaire. Ils sont aussi importants que l’équipe et c’est également cela qui est en train de se jouer. Les Ultramarines, et plus globalement tous les groupes d’ultras, doivent retrouver une place centrale et on espère bien être partie prenante du projet à notre retour dans les stades. Pour nous, la vie reprendra quand un nouveau repreneur arrivera. Au-delà de la personne de Frédéric Longuépée, c’est sa philosophie que nous n’admettons pas. La genèse du conflit vient d’une différence de vision du football. Pour lui, un club se gère comme une vulgaire entreprise. Mais le sentiment d’appartenance est beaucoup plus important dans un club, c’est l’essence même de ce sport. Si Bordeaux a ce glorieux passé, c’est grâce aux supporters. Les Girondins ont 140 ans d’histoire. Kingstreet ne sera qu’une malheureuse parenthèse. C’est un moment compliqué à vivre. Kingstreet va partir, Kingstreet doit partir et on espère seulement qu’ils ne nous laisseront pas un champ de ruines”.

Retrouvez également les réactions d’Alain Giresse et Vincent Romain dans ce même article.