Patrick Battiston : “Ce n’est pas une page qui se tourne mais un livre qui se ferme. C’était un joueur exceptionnel”

Pour Le Club, Patrick Battiston s’est exprimé sur la disparition de Diego Maradona.

“Ca a été une grande surprise et une grande émotion car c’était tout de même brutal. Certes, il avait eu une opération il y a 15 jours. Ce n’est pas une page qui se tourne mais un livre qui se ferme. C’était un joueur exceptionnel. Je me suis souvenu que je l’avais rencontré deux fois mais aussi lors du jubilé de Michel Platini. Avec Bordeaux, je l’avais affronté dans un tournoi amical alors qu’il évoluait à Barcelone. Maradona, c’est la figure emblématique de chaque équipe dans laquelle il a joué. On ne jouait pas Barcelone mais le « Barça de Maradona ». Même chose avec l’Argentine. On disait « l’Argentine de Maradona ». On avait eu la chance de les battre à Paris avec les Bleus (2-0, 26 mars 1986). Ce sont des souvenirs formidables. Maradona, c’était la force footballistique de chaque équipe dans laquelle il était. Tu ne jouais pas contre l’équipe, tu jouais contre Maradona”.