Nicolas Paolorsi : “La haine envers Frédéric Longuépée, si elle est justifiée ? Oui et non”

Nicolas Paolorsi, dans Au Six Mètres, a donné son avis sur les mauvaises relations qu’il y a entre Frédéric Longuépée et de nombreux acteurs autour du club des Girondins, les supporters et la presse par exemple.

« La haine envers Frédéric Longuépée, si elle est justifiée ? Oui et non. Je pense que Frédéric Longuépée a été nommé à un poste qui était un peu trop grand pour lui à la base. Il a sous-estimé certains aspects de ce poste, comme la relation avec les médias, la relation avec les supporters, les Ultras. Il s’est tout de suite mis ses Ultras à dos, et derrière on sait que c’est très compliqué de recréer un lien. Cela va faire deux ans qu’il est là, et le dialogue est toujours rompu, et à juste titre car les Ultras ont leurs raisons, le Président aussi. Maintenant, je pense que c’est quelqu’un qui travaille bien aussi en coulisses, qui amène des choses au niveau marketing. Le propriétaire lui a dressé une feuille de route pour essayer d’épurer les finances, pour que Bordeaux devienne un club sain. Et ça, on ne peut pas lui enlever, il essaye de le mettre en place. Alors, il le fait à sa façon. On voit que depuis l’arrivée d’Alain Roche, il ne parle plus à la presse et est vraiment en retrait. Il a essayé de délaisser ce côté médiatique et de le donner à Alain Roche. Ça doit être quand même difficile à vivre pour lui […] Il n’y a pas d’issue avec les Ultras, c’est un point de non-retour, atteint depuis bien longtemps. Et les Ultras, voilà, c’est leur créneau, ils ne le veulent plus à la tête du club. Sauf que le Président garde la confiance de King Street, qui n’a pas envie pour l’instant de donner raison aux Ultras, et aussi de se désavouer en évinçant Frédéric Longuépée ».

Retranscription Girondins4Ever