Nicolas Blanzat : “C’est un facteur X, capable de créer du danger ou monopolyser l’attention des défenseurs pour libérer des espaces pour les autres”

Nicolas Blanzat, journaliste France Bleu Breizh Izel, est revenu sur les propos d’Olivier Dall’Oglio concernant Hatem Ben Arfa et a pointé les forces de l’effectif brestois.

“L’entraineur brestois n’a pas parlé de plan anti Ben Arfa mais il sait que c’est un facteur X, capable de créer du danger ou monopolyser l’attention des défenseurs pour libérer des espaces pour les autres. Ce sera donc un danger perpétuel à prendre en compte pour les brestois sans oublier les tâches collectives à accomplir, mais aussi le fait de défendre toujours en bloc. Il a bien relevé les progrès bordelais, la victoire à Rennes, le nul à Paris, l’influence dans le jeu d’Hatem Ben Arfa qui prend pas mal d’importance. Ca peut faire un beau match tout simplement car Brest est un peu mieux à l’extérieur. Il y avait eu deux victoires à l’extérieur. Sur la série de trois, il y avait eu deux victoires à domicile et une victoire à Metz, qui est venu un peu concrétiser la faculté des brestois à être un peu mieux à l’extérieur. C’est ce qu’on va essayer de voir une deuxième fois à Bordeaux. C’est un peu ça l’enjeu […] L’effectif brestois est quasi au complet. Il y a plusieurs dangers. Il y a les latéraux qui apportent beaucoup dans le jeu. Il y a les deux milieux offensifs qui permutent et qui ont des profils un peu différents avec Franck Honorat qui est plus un dévoreur d’espace même s’il rentre plus dans l’axe du terrain pour apporter du danger. Il y a Romain Faivre qui est très doué techniquement. Devant, il y a deux joueurs avec des profils vraiment différents, Steve Mounié qui est très bon de la tête et autour de lui, Cardonna qui arrive à se faire oublier par moments et à surgir là où on ne l’attend pas pour mettre des buts. Offensivement, il y a un gros potentiel au Stade Brestois”.

Retranscription Girondins4Ever