Jean-Michel Larqué : “Je vous assure que ni avec le Père Noël, ni avec les cloches de Pâques, nous ne verrons arriver à Bordeaux de joueurs de premier plan”

Jean-Michel Larqué s’est exprimé sur l’apport d’Hatem Ben Arfa aux Girondins de Bordeaux, notamment des suites des propos de Jean-Louis Gasset qui expliquait que le bordelais était libre, et que l’équipe devait s’organiser en fonction de lui.

“Il a raison Jean-Louis Gasset car ce qu’il est en train de dire, on le prend au mot. Mais évidemment que c’est une tournure. Il sait très bien Jean-Louis Gasset, qu’il y a un minimum à faire, ce qu’ont demandé des entraineurs trop directifs à Hatem Ben Arfa, et je ne dédouane en rien les erreurs qu’il a pu commettre jusqu’à présent, mais ça n’a pas marché. Il tente dans un club où malheureusement ça ronronne depuis des années et des années aux Girondins de Bordeaux. Ca ronronne au Haillan, ça ronronne au grand Stade et là, il tente quelque chose, il a déjà tenté en faisant venir Hatem Ben Arfa pour rien, et il tente quelque chose sur le plan tactique en donnant des responsabilités à un joueur qui peut et a le talent pour les prendre, et qui souhaite les prendre. Mais attention, Hatem Ben Arfa, il se met en danger aussi. C’est une arme à double tranchant. ‘Hatem, je te laisse des libertés, je te laisse la possibilité de faire des choses que je ne demande pas aux autres mais attention de l’autre côté, tu n’as pas le droit de me décevoir et de les décevoir’. La situation des Girondins de Bordeaux aujourd’hui, la situation sportive et économique, quand on parle de la venue d’éventuels joueurs de premier plan aux Girondins de Bordeaux, je vous assure que ni avec le Père Noël, ni avec les cloches de Pâques, nous ne verrons arriver à Bordeaux de joueurs de premier plan. Ils en ont un, ça durera le temps que ça durera mais pour le moment c’est la bonne tactique”.

RMC

Retranscription Girondins4Ever