Jérôme Rothen : “Je me suis trompé dans mon analyse, physiquement je ne le voyais pas être affuté aussi vite. Après, si tu mises trop sur un joueur, ça a ses limites”

Jérôme Rothen a été invité à réagir aux propos de Jean-Louis Gasset sur l’utilisation d’Hatem Ben Arfa aux Girondins de Bordeaux, le coach bordelais expliquant que c’était aux joueurs de s’adapter à lui.

« Cela peut paraitre choquant de tout miser sur Ben Arfa. Si c’est juste le repli de Ben Arfa dans la zone où il est… Ce n’est pas quelqu’un qui va faire beaucoup d’efforts pour récupérer le ballon… Pas de problème que des joueurs soient plus aptes à ça, qu’ils aient un volume de jeu bien plus conséquent physiquement, ok, qu’ils fassent en fonction du placement de Ben Arfa, pas de problème pour moi. Après, si dans le circuit de jeu, quand tu as le ballon, systématiquement tu fais en fonction d’Hatem Ben Arfa, que quand il se déplace tu lui donnes le ballon systématiquement, là c’est problématique. J’ai vu encore son match face à Brest, c’est vrai qu’il met un beau but, il donne la victoire et tant mieux pour lui. J’avoue quand même que je suis agréablement surpris de le voir depuis 3-4 matches à ce niveau-là. Je ne m’attendais pas à ce qu’il tienne physiquement autant, et qu’il fasse autant de différences quand il a le ballon dans les pieds. Donc ça, déjà, ça montre tout son professionnalisme. Là-dessus, je me suis trompé dans mon analyse, et je tiens à dire quand même que physiquement je ne le voyais pas être affuté aussi vite. Et il le fait, donc il a ce mérite. Après, il a du déchet dans son jeu, c’est Hatem, on aime ou on n’aime pas son style. Son match est sauvé par son but. Après, tu as vraiment l’impression que le discours de Jean-Louis Gasset, c’est extrêmement ça parce que Hatem ne fait pas en fonction des autres, en fait. Il fait du Hatem. Il prend le ballon il va percuter, il va dribbler, il ne va pas regarder les déplacements de ses joueurs à côté de lui, très peu de fois il joue en une ou deux touches, alors qu’il pourrait le faire et que ça lui servirait. Il prend le ballon, dans n’importe quelle zone du terrain, et il va essayer d’éliminer. Alors, des fois ça marche, il obtient une faute, il va être décisif, il va frapper, le gardien fait une erreur… Des fois, au dernier moment il va donner le ballon parce qu’il ne peut pas faire plus. Je trouve qu’il serait bien pour lui de développer un peu plus de sensibilité avec ses coéquipiers. Si tu mises trop sur un joueur, et je veux bien qu’il soit au-dessus des autres techniquement, mais ça a ses limites. Demain, les adversaires, ils ne seront pas trop cons… Hatem fait des différences, mais ce n’est pas Lionel Messi au niveau des statistiques… J’espère qu’ils travaillent sur d’autres solutions, mais pour finir, je mets en avant quand même le travail. Ce n’est que sur une petite durée pour l’instant, il faut attendre la seconde partie de saison, mais sur le dernier mois, en effet. Après, Bordeaux ne va pas finir 5ème du championnat, on est d’accord. Mais ils se sont redressés en championnat. Franchement, je suis surpris… Rennes, ce n’était cependant pas un miracle d’aller y gagner quand on voit leurs résultats dernièrement, c’est même assez facile ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever