Jean-Louis Gasset : “J’avais un groupe de joueurs, 15 pros, c’était une armée. On a vécu un truc. Quand on s’est séparé, tout le monde pleurait”

Jean-Louis Gasset , l’entraineur de Girondins de Bordeaux, est revenu sur son passage à l’AS Saint-Etienne et l’aventure humaine qu’il connut notamment.

« On a vécu 6 mois extraordinaires, on a redonné le goût à des gens, on a redonné l’espoir, on a redonné la vie à un stade. La deuxième mission : est-ce qu’on peut faire l’Europe ? En ayant fait les 6 mois qu’on venait de faire, si on y rajoute un petit plus, on se donne plus de chances de finir dans les 4-5 premiers. On rajoute Khazri et Kolo et on fait européen. On lève l’option pour Cabella. Il fallait donner 5-6 millions à Marseille, il a été revendu 12 millions en Russie. Sur la deuxième saison, en accord avec les présidents, on part sur un groupe de 15 professionnels. Je leur ai dit « s’il n’y a pas l’Europe, ce n’est pas la peine d’avoir 25 joueurs ». 15 professionnels. J’avais vu jouer la Gambardella, je savais qu’il y avait du talent. On a commencé à faire jouer Saliba, Fofana, Camara et Abi. Tous ces jeunes qui faisaient la différence en Gambardella […] Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait en accord avec la direction, totalement ! Je n’ai que des bons souvenirs à Saint-Etienne et je reverrais tout le monde demain avec plaisir. Je vous garantis. J’avais un groupe de joueurs, 15 pros, c’était une armée. Je ne dis pas qu’on était la meilleure équipe, mais les hommes… On a vécu un truc. Quand on s’est séparé, tout le monde pleurait. Il y en a encore qui vont être là demain ».

Retranscription Girondins4Ever