Saïd Ennjimi explique vouloir développer le football féminin en Nouvelle-Aquitaine, avec en modèle l’équipe des Girondins

Saïd Ennjimi, sur France Bleu Gironde, a expliqué qu’aujourd’hui les clubs amateurs étaient incités à suivre le mouvement des féminines des Girondins de Bordeaux.

« D’une part, depuis mon élection, on a obtenu par la Fédération l’ouverture d’un pôle espoirs féminin qui est à Mérignac. Pour les filles, on axe davantage vers le lycée, 17-18 ans. Ça nous permet d’améliorer le niveau qualitatif de nos jeunes filles. Et plus généralement, on a un soutien fort au niveau de la Nouvelle Aquitaine, pour le développement du football féminin. On accorde des chèques carburant, par exemple, à jusqu’à la hauteur de 800€ pour les clubs qui créent une école de football féminine, et qui ont en même temps des seniors, de manière à continuer cette dynamique statistique qui est la plus fort en termes développement. On souffre d’un manque de jeunes. Ce sont vraiment des tous petits que l’on ne retrouve pas actuellement dans les écoles de football. On a une difficulté sur le nombre de licenciés pour cette saison ».

Retranscription Girondins4Ever