Alain Giresse : “Quand vous voyez l’attitude qu’il a eue dans ce match, vous pensiez qu’avec cette attitude, il allait s’excuser ?”

Alain Giresse s’est exprimé sur Harald Schumacher qui avait mis KO l’ancien défenseur bordelais Patrick Battiston lors de la demi-finale de Coupe du Monde de 1982.

« Il était dans une situation d’énervement, d’agressivité, d’arrogance. Vous avez tout qui ressort sur son comportement. Le moindre joueur qui passait à côté de lui, il essayait de le bousculer […] Je ne crois pas à sa version où il dit qu’il voulait se protéger, non. Non. Je pense que de toute façon il est battu, donc il peut l’éviter. Mais il ne l’a pas évité. Là, on prend conscience que Patrick est inanimé sur le sol. Il est touché, très touché. Je n’ai pas voulu aller voir… J’ai connu malheureusement des joueurs, des coéquipiers qui avaient eu la jambe cassée, même pas j’y allais… C’est trop dur. Michel Hidalgo était furax, il voulait presque quitter le terrain […] Quand vous voyez l’attitude qu’il a eue dans ce match, vous pensiez qu’avec cette attitude, il allait s’excuser ? […] Vous imaginez, le match repart ensuite comme ça, il devait sourire lui… ‘il n’y a pas eu but, je me suis attrapé le joueur’. Lui, il avait fait jackpot. Sympa l’affaire […] A la fin, c’est la déception, on chiale comme des gamins, puis bien sûr on en veut à l’arbitre, aux allemands… Dans les couloirs, les joueurs qui n’ont pas joué s’accrochent avec les allemands, ça part en sucette… ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever