René Girard : “Je suis arrivé en 80, jusqu’en 88 on n’a fait que progresser et avancer. Il y avait un noyau de 9-10 joueurs qui étaient toujours là”

(photo by Michel Barrault / Onze / Icon Sport)

Sur GirondinsAnalyse, René Girard a parlé de la décennie dorée des Girondins de Bordeaux, lorsqu’il était au club. L’ancien bordelais, désormais coach du Paris FC, insiste sur l’importance des relations entre les joueurs de l’époque, une véritable famille.

« Quand vous connaissez Gigi, Nanard, Marius, le pauvre Domi, Thierry Tusseau… Il y avait des valeurs sportives, mais aussi humaines qui étaient extraordinaires. On ne peut pas vivre ce qu’on a vécu au très haut niveau aussi longtemps et régulièrement, s’il n’y a pas ça. Que ça dure aussi longtemps… Je suis arrivé en 80, jusqu’en 88 on n’a fait que progresser et avancer. Il y avait un noyau de 9-10 joueurs qui étaient toujours là, et après Aimé allait chercher des joueurs pour compléter, ce qui faisait que c’était extraordinaire. C’était très fort ».

Retranscription Girondins4Ever