Paul Bernardoni : “Il n’y a pas spécialement d’explications. C’est la première fois qu’on jouait à 13h, mais c’était la même chose pour Bordeaux”

Paul Bernardoni a donné son avis si l’entame de match catastrophique d’Angers était due à l’horaire de la rencontre, à savoir 13h.

« Il n’y a pas spécialement d’explications. C’est la première fois qu’on jouait à 13h, mais c’était la même chose pour Bordeaux. Honnêtement, je ne sais pas trop pourquoi on a commencé comme ça parce que je trouvais que ces derniers temps, on démarrait plutôt bien. Il va falloir repartir de plus belles… Au début de saison, les entames de match, c’était un peu notre défaut. On avait bien rectifié le tir… On va faire en sorte que ce soit un accident […] Le groupe est frustré, dans le vestiaire ça se sentait. Mais c’est surtout qu’on a très vite compris pourquoi on avait perdu. Il nous manque en ce moment un peu de réussite aussi parce qu’on touche le poteau, et ça peut très vite tourner. Mais ça n’a pas tourné, donc il va falloir réussir à inverser ça […] Je n’ai pas envie de mettre ça sur le dos de l’horaire, on avait déjà fait deux-trois séances à cette heure-là aussi. On a essayé en termes de nutrition de faire les choses, en tout cas pour ma part, trois jours avant le match. Je ne peux pas dire que j’ai été surpris au niveau de l’horaire. Ce qui est sûr et certain c’est que c’est assez bizarre, mais c’est comme ça, on n’a pas le choix, il faut s’acclimater. En face, Bordeaux, c’était la même chose hein. C’est particulier »

ARL

Retranscription Girondins4Ever