Yacine Adli : « On a beaucoup de joueurs en fin de contrat, il y a beaucoup de conflits, internes, externes… Tous ces trucs-là, ça crée des mauvaises ondes, des ondes négatives »

Yacine Adli a expliqué que pour être constants et ainsi espérer voir plus haut, les Girondins de Bordeaux avaient besoin de stabilité, du moins qu’il n’y ait pas autant d’éléments perturbateurs qui empêchent la sérénité dans le groupe.

« Aujourd’hui, vous voyez l’effectif, tout le monde le connait. On a beaucoup de joueurs en fin de contrat, il y a beaucoup de conflits, internes, externes… Tous ces trucs-là, ça crée des mauvaises ondes, des ondes négatives qui font que tu ne peux pas jouer le haut de tableau. Il faut se rendre à l’évidence. Si tout le monde se serre les coudes, s’il y a un vrai truc… Mais on ne le sent pas cette osmose en vérité. Samedi, on a pu avoir les supporters qui sont venus nous voir, ça nous a fait du bien. On a senti quelque chose, mais c’est trop peu. C’est trop compliqué […] Dans le groupe ça va, le vestiaire, on est tous ensemble. Après il faut plus que ça, c’est un tout »

Retranscription Girondins4Ever