Andréa Lardez : “Elle est assez discrète, mais elle parle à tout le monde, elle rigole, mais ce n’est pas le boute-en-train du vestiaire, elle reste dans sa bulle un peu”

Pour Cœur de Foot, Andréa Lardez a parlé de l’apport de Khadija Shaw depuis son arrivée aux féminines des Girondins de Bordeaux, mais également de sa personnalité.

“Oui oui je pense que ça soit l’année dernière, où en plus elle avait une très bonne complicité sur le terrain avec Viviane [Asseyi], ou que ça soit cette année effectivement où elle explose les records (sourire). C’est une très bonne joueuse, qui est arrivée en provenance du championnat universitaire américain, elle était très convoitée, c’était une première expérience dans un championnat avec des équipes professionnelles, et en plus en Europe. Il lui a fallu un petit temps d’adaptation, pour la vie ici, parce que c’est très différent de la Jamaïque (sourire), en termes de climat déjà. Encore maintenant il y a des choses qui l’étonnent un peu sur la manière de fonctionner à la française. Mais c’est quelqu’un qui a la volonté de travailler, qui a envie de progresser, qui a envie de battre des records aussi sur le plan personnel, et qui a envie de faire grandir sa sélection aussi. Elle est engagée aussi sur le plan humanitaire, pour justement là-bas faire développer pas mal de choses pour les jeunes filles, donc c’est vraiment positif, elle a un beau projet et de belles ambitions. Elle a fait ce qu’il faut pour s’adapter ici, pour s’imposer aussi, parce que c’est important. Elle est assez discrète, mais elle parle à tout le monde, elle rigole, mais ce n’est pas le boute-en-train du vestiaire, elle reste dans sa bulle un peu”.