Nicolas Paolorsi : “Ce n’est pas Ben Arfa qui est celui qui a causé l’étincelle, qui a allumé la mèche et qui cristallise toutes les critiques dans le vestiaire”

Nicolas Paolorsi a estimé qu’Hatem Ben Arfa n’était pas à l’origine des tensions qui règne autour du club avec des résultats sportifs décevants. “Ben Arfa, ce n’est pas celui qui cristallise le plus de critiques. Bien sûr au niveau du jeu, il n’y est pas mais c’est vraiment à l’image de l’équipe. Il s’est blessé. Sur les 6 derniers matches, il n’a pas été décisif une seule fois, pas de but, pas de passe décisive. Alors qu’en 2020 et depuis son arrivée à Bordeaux jusque fin décembre, il en était à 2 buts et 4 passes décisives. Il était décisif et là il ne l’est plus. Pour le coup, ce n’est pas Ben Arfa qui est celui qui a causé l’étincelle, qui a allumé la mèche et qui cristallise toutes les critiques dans le vestiaire, absolument pas […] Bordeaux gagne plus de points sans Ben Arfa qu’avec lui ? C’est vrai. Maintenant, c’est une stat qui est à nuancer. Je n’ai pas recompté après la défaite face à Nîmes. Mais avant ce match face à Nîmes, Bordeaux avec Ben Arfa c’était 1,06 point par match en 16 rencontres disputées. Bordeaux sans Ben Arfa c’est un rythme d’européen, c’est 1,78 point mais seulement sur 9 matches disputés. Là où il faut nuancer cette stat c’est que Ben Arfa a joué les gros matches, face aux gros où Bordeaux était logiquement un outsider. Ben Arfa, ce n’est pas la régularité qui le caractérise”.

RMC

Retranscription Girondins4Ever