Nicolas Paolorsi : “Jean-Louis Gasset au niveau du management, n’a pas été très bon” (Costil, Briand, De Préville)

Nicolas Paolorsi a pointé l’absence de leaders dans l’effectif des Girondins de Bordeaux, expliquant que Jean-Louis Gasset avait mal joué le coup vis-à-vis des cadres installés sous l’ère Paulo Sousa.

« On sent que les joueurs sont en train de lâcher, il n’y a aucun leader vraiment fort dans ce vestiaire. Si on rentre un peu dans les détails, il y a vraiment des clans qui se sont formés depuis longtemps. Mais quand ça va mal, les tensions ont tendance à s’accentuer. Et Jean-Louis Gasset au niveau du management, il n’a pas été très bon. Avec Paulo Sousa, il y avait vraiment quatre cadres qui se dégageaient. Là, Nicolas De Préville ne joue quasiment pas et ne va pas être prolongé, qui est sur le banc et qui ne met pas un pied devant l’autre. Il n’a pas mis un but cette saison. Jimmy Briand est complètement écarté du groupe. Son contrat a joué, mais il n’y a pas que ça, il y a une raison sportive à ça. Jean-Louis Gasset trouvait que Briand n’était pas très bon, et c’est pour ça qu’il ne l’utilisait pas beaucoup, qu’il ne démarrait pas les matches. Donc ces deux joueurs ne mettent pas forcément une bonne ambiance alors que c’étaient les cadres du vestiaire l’année passée. Benoit Costil aussi, qui était au front sur les deux dernières saisons, et qui est monté au front pour défendre l’institution… En début de saison, on lui a dit qu’on lui retirait son brassard, pour le donner à Laurent Koscielny. Et en plus, quand Gasset est arrivé avec Fabrice Grange, ils ont essayé de faire venir Stéphane Ruffier… Donc Benoit Costil, là, ils l’avaient perdu, c’était terminé. Le portier a voulu se recentrer sur ses performances, pour peut-être aller chercher un Euro avec les Bleus s’il y a des blessures, donc focus sur ses perfs : ‘vous avez essayé de me la mettre un peu à l’envers, terminé’. Et donc au final, tu n’as plus que Laurent Koscielny des leaders de Paulo Sousa, qui a récupéré un brassard de capitaine et qui essaye un peu de tenir la barre. Mais on connait un peu le caractère de Laurent Koscielny, ce n’est pas quelqu’un qui va aboyer dans le vestiaire, c’est un leader par l’exemple. Tu n’as vraiment pas de leader dans ce groupe, le seul qu’on entend c’est Yacine Adli et il n’a que 20 ans. Il a poussé son coup de gueule la semaine dernière, sinon il ne se passe rien, c’est ça qui est très inquiétant »

RMC

Retranscription Girondins4Ever