Tony Chapron : “J’ai un petit regret, c’est qu’il n’ait pas vu ça… Quand vous avez un joueur au sol qui vous regarde, c’est ‘j’ai bien arnaqué l’arbitre dans cette affaire’”

Tony Chapron, ancien arbitre de Ligue 1, est revenu sur les deux premiers penaltys sifflés lors de la rencontre entre Saint-Etienne et les Girondins de Bordeaux, expliquant le schéma de réflexion de l’arbitre, Franck Schneider.

« Je ne crois pas qu’il compense le penalty de Bordeaux. Dans un premier temps, je pense qu’il se trompe sur le penalty de Bordeaux, et ça va prendre beaucoup de temps d’ailleurs, parce que la VAR va le vérifier. Lui, il n’a aucun doute, il est bien placé, par contre quand on revoit l’image, on ne comprend toujours pas pourquoi il a sifflé. Le ballon est dévié, le joueur n’est pas touché. J’ai un petit regret, c’est qu’il n’ait pas vu ça (Mehdi Zerkane au sol, regardant s’il y a penalty ou non, ndlr). Quand vous avez un joueur au sol et qu’il vous regarde, c’est ‘j’ai bien arnaqué l’arbitre dans cette affaire’. S’il y a une erreur manifeste ? Ils (le VAR) ont dû essayer de trouver un contact qu’ils ont été les seuls à voir… Va s’installer alors dans la tête de l’arbitre un doute. Il a beau être serein au moment où il siffle le penalty, quand le VAR lui dit qu’il regarde les images, il doit se dire que son coup de sifflet n’était peut-être pas judicieux. Quand ça dure deux minutes pour valider, et qu’on essaye de trouver la bonne image pour montrer qu’il y a penalty, ce n’est jamais bon signe… L’arbitre, dans sa tête, ça doit un peu tourner. Puis, on en arrive au penalty sifflé en faveur de Saint-Etienne. On peut penser que c’est de la compensation. Moi, je pense qu’il avait mis le curseur sur ‘dès qu’il y a un contact, je siffle’. Mais je suis plutôt favorable pour dire qu’il y a faute (de Mehdi Zerkane) parce qu’il va le toucher au niveau du genou, et d’ailleurs la chute de Khazri est assez naturelle, il est déséquilibré, même si ça peut paraitre léger. Et puis, petit détail, c’est un certain Mehdi Zerkane qui fait cette faute… Je pense que l’arbitre ne l’avait pas oublié (sourire) ».

Retrouvez un peu plus tard dans la journée les propos de Tony Chapron sur le penalty non sifflé sur Rémi Oudin. 

Canal+

Retranscription Girondins4Ever