[J38] Les Tops-Flops Girondins4Ever de Reims-Bordeaux

Les Tops

Des côtés (enfin) performants

Youssouf Sabaly (7) et Maxime Poundjé (7) ont surement vécu leur dernière rencontre avec le maillot bordelais. Ils avaient à cœur de terminer sur une bonne note. De nombreuses courses incisives vers l’avant, des centres de qualité, une envie et une énergie débordante, sans oublier une attention particulière sur les gestes défensifs. Ce secteur a tellement été décrié cette année et depuis si longtemps maintenant que nous avons pu voir hier l’importance d’avoir des côtés performants dans le football moderne.

Un remerciement appuyé pour Maxime Poundjé qui a montré son amour du club alors qu’il avait complétement disparu des radars. Il est revenu défendre le scapulaire avec détermination lors des deux dernières journées. Il part par la grande porte et même si sur l’ensemble son bilan sportif en Gironde restera plus que mitigé, son état d’esprit mérite d’être loué.

La jeunesse a tout changé

Le but de Sekou Mara contre Rennes qui stoppe la descente aux enfers de notre équipe, suivi de ses deux passes décisives face à Lens. L’assurance de Tom Lacoux (6), encore hier, qui a finalement su apporter l’équilibre au milieu lors de ses dernières rencontres (3 victoires sur les 4 rencontres jouées par le jeune homme de 19 ans). Sans oublier le premier but à Lorient d’Issouf Sissokho et des entrées toujours intéressantes, et les 19 apparitions d’Amadou Traoré tout au long de la saison qui se dépense sans compter dans les quelques minutes grappillées ici ou là.

Dilane Bakwa a disparu au fur et à mesure de la saison mais il a laissé entrevoir également des qualités lors de ses rares apparitions sur le terrain. Et même si Loïc Bessilé (5) a connu une première timide. Nous sommes à 6 joueurs qui viennent taper à la porte de l’équipe première.
Mehdi Zerkane, Yacine Adli peuvent également être considérés comme de jeunes joueurs qui ont une belle marque de progression. N’oublions pas Ismaël Sow qui était souvent dans le groupe avec Paulo Sousa.

Quand on voit l’envergure qu’ont pu prendre plusieurs joueurs du centre de formation dans ces deux dernières années (Jules Koundé, Aurélien Tchouaméni, Gaëtan Laborde ou Aaron Boupendza), on se dit que notre cellule de détection et de recrutement était peut-être bien plus performante qu’on ne pouvait le penser.

Dans cette fin de saison, on se rend compte que ces jeunes avaient été enterrés un peu trop rapidement après le match de Coupe de France contre Toulouse. On ne peut pas juger sur un match, nous espérons que la leçon sera retenue pour la saison 2021-2022.

Les Flops

Rémi Oudin (3). Le match de Nicolas De Préville (5) avait le mérite d’être combattif malgré une maladresse évidente devant le but. Le match de Rémi Oudin a été catastrophique à tous les niveaux. Des relances dans l’axe dangereuses, battus physiquement, n’apportant rien offensivement à part une longue transversale magnifique à l’heure de jeu. Trop peu pour un joueur à 10 millions d’euros. Avec Toma Basic (5,5), ils ont déçu à peu près toute la saison et ils sont clairement dans le viseur pour un transfert qui pourrait amener un peu d’argent dans les caisses du club sans déséquilibrer une équipe plus dynamique sans ces deux joueurs.

Une vraie déception depuis son arrivée.