Marius Trésor : “En écoutant les joueurs de l’Equipe de France parler, j’entendais les primes et les salaires… Je me disais que je ne faisais pas le même métier”

Marius Trésor, sur France Bleu Gironde, s’est souvenu de son transfert d’Ajaccio à Marseille.

« Il y a eu quand même un bras de fer avec Ajaccio. J’avais participé à une tournée en juin 72 avec l’Equipe de France, nous étions partis au Brésil faire la mini-coupe du monde, et en écoutant les joueurs de l’Equipe de France parler, j’entendais les primes et les salaires qu’ils touchaient… Je me disais que finalement, je ne faisais pas le même métier qu’eux. Mais j’étais redevable à Ajaccio. Pour essayer de briser la glace, quand je suis revenu, je leur ai demandé s’il y avait la possibilité d’avoir une augmentation. Je venais de me marier, j’avais mon fils qui venait d’arriver parmi nous… Ils m’ont trainé à gauche, à droite, et finalement rien ne se passait. J’étais tranquillement chez mes beaux-parents à Marseille, quand je vois le trésorier du l’UNFP arriver, il me dit : ‘je vous demande de venir avec nous à Paris, et quand Ajaccio verra que vous n’êtes pas à la reprise de l’entrainement, ils vous transfèreront parce qu’on leur offre une grosse somme’. Mes beaux-parents m’ont dit d’y aller ! Et pendant deux mois, on m’a cherché un peu partout en France, on ne savait pas où j’étais. C’est lors d’une réunion à la FFF qu’on a ensuite trouvé un accord ».

Retranscription Girondins4Ever