Pierre Rondeau : “Les supporters te diront qu’ils ont été sauvés de la relégation et du redressement judiciaire. Est-ce que ce ne serait pas reculer pour mieux sauter ?”

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Pierre Rondeau a fait un point sur la manière dont sont rachetés les Girondins de Bordeaux par Gérard Lopez, donnant les chiffres mais également ses craintes.

« Dans tous les scénarios possibles, que ce soit Gérard Lopez, Didier Quillot, ou le redressement judiciaire, les chances de survie me paraissaient très faibles. Il n’y a pas assez d’argent. On t’annonce que sur le rachat de Lopez, King Street aurait accepté d’expurger une partie de sa dette de 40M€, que Fortress aurait accepté d’échelonner la dette de 38M€, plus les intérêts, jusqu’en 2025. Tu as 5M€ d’apport du Club Scapulaire, Gérard Lopez 7M€ de ses fonds propres. La question c’est, d’où viennent-ils ? Et on t’annonce aussi que King Street et Fortress vont également lui prêter de l’argent à hauteur de 20M€. C’est formidable ça, le débiteur devient créancier. King Street, qui avait une dette, devient créancier auprès de Gérard Lopez. Il y a aussi les fameux 10M€ d’aider publique. L’Elysée avait promis, sur la proportion de ses coûts fixes, une aide de 10M€ pour la reprise de la saison. Sauf que pour avoir discuté avec eux, l’Elysée était très peu chaud à l’idée de prêter de l’argent à Quillot, et Gérard Lopez pour qui elle jugeait le sujet périlleux. Vendredi prochain, le 2 juillet, ils passent devant la DNCG. La DNCG qui avait déjà été flouée par les précédents dirigeants girondins, sur une probable réduction de 27M€ de dettes qui n’a pas eu lieu… Derrière, il faut quand même dire que le mandataire ad hoc et le tribunal de commerce, et la Banque Rothschild, ont validé le dossier de reprise de Lopez, et le suivent. Donc il y a des garanties. Je suis curieux de voir comment la DNCG va résonner. Concrètement, quand tu regardes le dossier, tu ne peux que t’en inquiéter. Mais les supporters te diront qu’ils ont été sauvés de la relégation et du redressement judiciaire. Est-ce que ce ne serait pas reculer pour mieux sauter ? Mis à part les 5M€ du Club Scapulaire et les 7M€ de Gérard Lopez, il n’y a pas de fonds propres ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever