51M€ sur un compte sous séquestre, ou des sanctions de la DNCG ?

(Photo by Aude Alcover/Icon Sport)

L’Equipe, dans son édition du jour, a rappelé que pour passer l’obstacle de la DNCG, Gérard Lopez devra mettre sur un compte sous séquestre 28 millions d’euros afin de remettre les capitaux à zéro, ainsi que 23 millions d’euros qui correspondent à la vente de joueurs prévue dans les comptes.

Si ce n’est pas le cas, les Girondins de Bordeaux peuvent-ils être maintenus en Ligue 2 ? Oui et non. Comme le souligne le média sportif, la DNCG peut décider par exemple « d’encadrer les futures indemnités de mutation du club, comme il l’a fait pour Marseille et Nantes ».

Sachant que Gérard Lopez sait qu’il faudra refonder totalement l’effectif, et commencer une stratégie de trading – avec donc l’arrivée de joueurs à fort potentiel, capables de rapporter une plus-value au club – on imagine mal l’ancien Président des Dogues prendre le risque d’être bloqué par le gendarme financier du football.