Les Tops-Flops Girondins4Ever de Bordeaux-Caen

Après les notes, voici les Tops et les Flops du match de préparation des Girondins de Bordeaux, remporté face à Caen (2-1).

Les Tops

Ruben Pardo (6) – Régulier. Jean-Louis Gasset l’avait écarté dès son arrivée l’année dernière malgré des matchs amicaux prometteurs sous Paulo Sousa. Il semble revenu dans les petits papiers de l’entraîneur français et le joueur espagnol lui rend bien. Sur ce tournoi, il a été la plaque tournante du jeu des Girondins. Techniquement, c’est un régal, surtout sur ses longues ouvertures d’une précision chirurgicale. Il avait beaucoup combiné avec Yacine Adli (5) lors du match précédent mais il s’entend à merveille également avec Issouf Sissokho (6). Ce dernier s’affirme jour après jour, semaine après semaine comme une alternative crédible au milieu. Toujours bien placé, il s’impose régulièrement dans l’impact et il ne semble jamais fatigué ou rassasié.

Qui a dit que Bordeaux n’avait pas de jeunes prêts pour la Ligue 1 ? Après l’émergence de Tom Lacoux et Sekou Mara ainsi que la présence de plus en plus constante de Loïc Bessilé (5), Dilane Bakwa et Amadou Traoré dans l’équipe, la jeunesse bordelaise, souvent décriée, se porte pour le mieux. La question du prêt d’un ou plusieurs de ses joueurs va se poser. Certains ont encore besoin de s’aguerrir. Jean-Louis Gasset ou le nouvel entraîneur devra vite évaluer le temps de jeu qu’il pourra leur envisager car leur progression ainsi que leur valeur marchande (indispensable dans le projet de Gérard Lopez) en dépendent.

Laurent Koscielny (6) – Le taulier. Deux matchs sans éclat mais avec une sobriété à toute épreuve. Dans une défense inexpérimentée (avant bientôt des recrutements ?), il rassure ses partenaires. La bonne performance d’Enock Kwateng (6) peut sûrement s’expliquer en partie par la présence de l’international français. Dans la relance, il ne panique jamais et essaye de ressortir proprement. Première rampe de lancement, il doit faire partie, à coup sûr, de cette nouvelle aventure.

Les Flops

Jimmy Briand (4), Samuel Kalu (4,5) et Rémi Oudin (5,5) – Une attaque lente et brouillonne. Pour le dernier, bien entendu, on peut le féliciter pour son but sur une frappe sèche de 20 mètres mais cela ne doit pas cacher tout le reste. Une première mi-temps où le rémois et Jimmy Briand n’ont jamais su mettre à mal la défense caennaise à cause de transitions trop lentes et un jeu trop prévisible. Samuel Kalu a lui essayé de provoquer sur son côté mais souvent trop brouillon dans ses dribbles et peu précis dans ses centres et frappes. A noter les bonnes entrées de Sekou Mara, buteur, et Josh Maja qui ont donné du rythme et de la présence à l’attaque bordelaise. La victoire est importante mais elle est anecdotique. L’ensemble est encore loin de pouvoir rivaliser, sur ce qu’on a vu cet après-midi et contre Niort, face aux équipes de la première partie du classement de notre championnat.

La victoire fait du bien aux têtes. Cette semaine, avec la prise de pouvoir de la nouvelle direction, de nombreux changements devraient avoir lieu. Peut-être de nouveaux joueurs lors de la prochaine rencontre ? Le timing semble court.