Gérard Lopez : “Le problème, pour nous, effectivement, c’est cette culture. Les joueurs le savent. En deux minutes, je leur ai déjà expliqué”

Gérard Lopez, en conférence de presse, a été questionné sur l’étiquette apposée sur les Girondins de Bordeaux, à savoir “le club où il fait bon vivre”. Les choses vont prochainement changer au niveau de l’air ambiant, dans le but de performer.

« Je n’ai pas tendance à beaucoup tourner autour du pot. Ce n’est pas que la qualité des joueurs n’est pas bonne. Il y a un effectif quand même pour faire mieux que 12-14ème. Si le problème n’est pas la qualité individuelle des joueurs, ni la connaissance tactique d’un coach réputé et qui a une carrière, il faut trouver le problème ailleurs. Le problème, pour nous, effectivement, c’est cette culture. Les joueurs le savent. En deux minutes, je leur ai déjà expliqué. Mais sans manquer de respect. Je sais qu’individuellement il y a quand même de la qualité. Mais c’est vrai, en tout cas nous, que je ne peux pas aller au stade et accepter ça. C’est juste impossible. Si c’est ça, ça va mal se passer, et pas pour moi, mais pour les autres. Dans les joueurs qui sont là et dans le recrutement, c’est clair qu’il va falloir qu’on se retrousse les manches. La première moitié du tableau, et plus haut plus tard, ça n’arrivera pas tout seul. Pas à la cool. Je suis sûr, et on est convaincus que même dans le groupe actuel, il y a beaucoup de joueurs demandeurs de ça. Sauf qu’il y a un effet… Je ne sais même pas comment l’appeler. C’est un effet qui fait qu’on est dans un long fleuve tranquille, alors qu’on est dans le sport de haute performance. Le stress est un élément moteur de ce genre de club. Ici, peut-être qu’il ne l’est pas. Ce qui est sûr, c’est qu’il y sera ».

Retranscription Girondins4Ever