Gérard Lopez : “Ce qui est vrai, c’est qu’on s’est engagé par rapport à certaines choses comme la masse salariale. Mais pour le reste, le chiffre évolue tous les jours”

Gérard Lopez a été questionné sur le deal avec la DNCG, à savoir que les Girondins de Bordeaux devaient acheter et vendre pour 40 millions d’euros. Le Président du FCGB a expliqué qu’il fallait inscrire des lignes dans un budget, mais que les chiffres pouvaient être mouvants. L’important étant surtout de respecter la masse salariale.

« Ces chiffres proviennent de budgets qui peuvent être différents, pour autant que l’on respecte certains quotients sur lesquels on s’est engagés. La façon dont on approche la chose est un peu différente. On réfléchit à l’effectif, où il faut renforcer, et à partir de là s’établit une feuille de route qui n’est pas celle-là. On n’en parle jamais publiquement, on parle des joueurs lorsqu’ils sont faits. Mais c’est un chiffre qui sort d’un document parce qu’il faut donner des chiffres, comme il faut par exemple donner la place en fin de saison par rapport au budget. C’est en partie de la supposition. Ce qui est vrai, c’est qu’on s’est engagé par rapport à certaines choses comme la masse salariale. Mais pour le reste, le chiffre évolue tous les jours. Il continuera à évoluer jusqu’au 31 août. A ce moment-là on verra où on est. On a certaines choses à respecter, qu’on respecte, mais pour le reste le seul objectif est d’avoir l’effectif le plus cohérent et le meilleur pour jouer le championnat cette année »

Retranscription Girondins4Ever