Gérard Lopez : “Oui, il y a des joueurs qui seront vendus, mais à chaque fois on a augmenté la qualité de l’effectif : on a réinvesti. Faire du trading pour la beauté du geste, ce n’est pas le but”

Gérard Lopez est revenu sur l’étiquette de trading qui lui colle à la peau, qu’il assume parfaitement, et qu’il veut reproduire aux Girondins de Bordeaux.

« Je fais partie de la majorité qui le fait, mais aussi des rares personnes qui le disent. Si vous regardez les chiffres publiés tous les ans sur les finances des clubs français, la plupart d’entre eux ne peuvent pas survivre – et encore moins maintenant avec les droits TV – sur les revenus en face. A partir de là, si vous ne pouvez pas garder vos joueurs ou que vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter des joueurs qui sont déjà très chers, la seule façon de faire c’est d’en prendre, de les développer, d’en faire partir quelques uns, d’en développer d’autres, d’en racheter, etc… Oui, il y a des joueurs qui seront vendus, mais à chaque fois on a augmenté la qualité de l’effectif : on a réinvesti. Faire du trading pour la beauté du geste, ce n’est pas le but »

Prime Video

Retranscription Girondins4Ever