Gérard Lopez : “Pourquoi le fonds Elliott a décide de m’évincer ? C’est juste technique. J’ai signé un contrat il y a cinq ans où il y avait un échéancier à tenir, on n’a pas tenu l’échéance”

Gérard Lopez a été invité à réagir aux propos d’Olivier Létang, Président actuel du LOSC, qui expliquait que Lille était dans le rouge financièrement, voire presque en cessation de paiement si le fonds Elliott n’avait pas décidé de se séparer de lui.

« D’abord, ce n’est pas vrai parce que cessation de paiement, cela veut dire que vous ne payez pas les salaires, rien du tout, alors que le club a toujours payé… Il y a eu plusieurs choses. Vous avez un échéancier en termes de remboursements. Il y avait une échéance au mois d’octobre qui avait été reportée au mois de décembre. J’avais demandé à ce qu’elle soit reportée au mois de janvier parce qu’il y avait potentiellement des ventes, mais il y avait aussi la ligne de crédit que tous les clubs ont pour pouvoir continuer jusqu’en juin. Il n’y aurait pas eu de problème au mois de janvier à partir de là. Deuxièmement, c’est le seul gros club en France sur lequel on n’a pas pris de Prêt Garanti par l’Etat. Tous les clubs ont pris 50-60-100M€. Le LOSC n’a pas pris un euro. On avait remboursé l’immobilier, on avait remboursé 180M€ sur trois ans. L’argent des fameux transferts est bien allé aux remboursements. Quand Olivier Létang dit que j’ai laissé des cadavres, c’est faux. Ce qu’on a laissé c’est de la dette, mais on a remboursé un paquet de dettes pour y arriver. Surtout, ce qu’on a laissé, c’est un club Champion de France. Pourquoi il dit ça ? Il faut lui poser la question. Pourquoi le fonds Elliott a décide de m’évincer ? C’est juste technique. J’ai signé un contrat il y a cinq ans où il y avait un échéancier à tenir, on n’a pas tenu l’échéance de décembre. Ca n’a rien à voir avec le club ou les salaires. A partir de là, ils avaient le droit de le faire, et ils l’ont fait ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever