Nicolas Le Gardien : “Il fallait réoxygéner ce groupe, ça manquait de joueurs sur les côtés, ça manquait de profondeur, d’impact au milieu… Tout ça, ça a été identifié et fait”

Nicolas Le Gardien, sur France Bleu Gironde, a jugé le premier mercato des Girondins de Bordeaux sous l’ère Gérard Lopez.

« Le groupe avait besoin d’être oxygéné. Ca a été fait. Le recrutement, on ne pourra le juger qu’une fois qu’on aura vu les joueurs, leur adaptation. On a des échos sur leur parcours, mais on verra sur la saison. Par contre, ça correspond bien aux manques qui avaient été décelés même par les dirigeants sportifs précédents. Il fallait réoxygéner ce groupe, ça manquait de joueurs sur les côtés, ça manquait de profondeur, d’impact au milieu… Tout ça, ça a été identifié et fait. C’est la différence avec les dernières années où ça avait été identifié, mais les dirigeants n’y arrivaient pas, par manque de moyens. Là, ils ont réussi à le faire, avec des joueurs qui correspondent à ces manques-là, donc c’est intéressant. Maintenant, on verra sur le terrain ce que ça va donner. Parmi ces manques, il y avait l’absence aussi d’un numéro 9 efficace, capable de jouer seul devant, de tenir le ballon : c’est ce qui a manqué pour que tous les postes qui étaient ciblés soient comblés. Mais déjà, l’enveloppe est intéressante. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, de jeunes étrangers, il va falloir qu’ils s’adaptent, qu’ils découvrent la Ligue 1. On l’a vu à Nice, ce n’est pas simple non plus […] La taille sur coup de pied arrêté aussi, ça manquait depuis le départ de Pablo. C’est quelque chose qui avait été identifié parce que depuis le départ du brésilien, il y avait un vrai manque à ce niveau-là, dans le jeu aérien. L’arrivée de Stian Gregersen (1.91m) va faire du bien »

Retranscription Girondins4Ever