Jean Bommel : “On peut jouer sur les mots mais avec le Covid, avec Mediapro, Elliott s’est dit que ça devenait inquiétant surtout qu’il y a des chiffres de transfert importants et de l’argent qu’il n’y a pas dans les caisses”

Sur RMC, Jean Bommel s’est exprimé sur l’échange par média interposés entre Gérard Lopez, Président des Girondins de Bordeaux, et Olivier Létang, son successeur au LOSC. 

« C’est la guerre sur la situation financière du club à l’époque où Merlin Partners avec Olivier Létang prennent la main par rapport à Gérard Lopez. C’est une opposition qui date justement de fin 2020 par rapport à l’éviction de Gérard Lopez qui essayait de se défendre […] À l’époque de Gérard Lopez, ils ont injecté de l’argent. À chaque fois qu’il y avait passage devant la DNCG, c’était toujours compliqué parce qu’il fallait décaler d’un mois le bilan comptable parce qu’ils préféraient en juillet. Pourquoi ? Parce qu’ils vendaient des joueurs et les joueurs tant qu’ils n’étaient pas vendus, ça faisait un déficit important donc il fallait vendre pour pouvoir mettre une écriture comptable de vente de joueurs afin de baisser la dette. Là, c’est un acteur qui a injecté de l’argent. Ce qui se serait passé avec Gérard Lopez, c’est que certainement l’année du titre, en janvier dernier, il y aurait certainement eu des ventes obligatoires et donc tu te serais affaibli et je pense que tu n’aurais pas été champion. On peut imaginer ce scénario-là. Merlin Partners arrive avec 40M€, la DNCG arrive et dit qu’il n’y a pas de problème. Il n’y a eu aucun départ. C’était la promesse d’Olivier Létang. On connait la suite, Lille a été champion […] Aujourd’hui, il y a toujours cette dette. C’est Elliott le fonds américain qui avait prêté l’argent à Gérard Lopez, qui a mis hors de course Gérard Lopez qui n’arrivait plus à payer. Il l’a dit la semaine dernière qu’il n’arrivait plus à payer les échéances et qu’il y avait du retard dans les échéances. On peut jouer sur les mots mais avec le Covid, avec Mediapro, Elliott s’est dit que ça devenait inquiétant surtout qu’il y a des chiffres de transfert importants et de l’argent qu’il n’y a pas dans les caisses ».

Retranscription Girondins4Ever