Yvan Plantey : “Je pense qu’il va prochainement changer son fusil d’épaule car avec le recrutement de plusieurs ailiers comme Dilrosun ou Elis, on va peut-être abandonner le système avec les pistons”

NorbertScanella/PanoramiC PUBLICATIONxNOTxINxFRAxITAxBEL

Yvan Plantey, correspondant France Bleu Gironde, a fait le bilan de la conférence de presse du coach des Girondins de Bordeaux, Vladimir Petkovic.

« La question, c’était surtout comment se relever après la claque reçue face à Nice. Vladimir Petkovic a dit très clairement qu’il n’y avait rien à digérer, qu’il fallait savoir réagir. Peut-être que ces dix jours de trêve ont permis aux Girondins de remettre à plat tout ce début de saison un peu compliqué, de travailler les automatismes. Vladimir Petkovic a eu plus de temps pour faire passer son message, lui qui n’est là que depuis le début du mois d’août. Il faut qu’il mette aussi en place son système, il a une manière de jouer un peu comme Lens, avec trois défenseurs et des pistons. Ca aussi, c’est quelque chose que le coach veut tenter, donc il faut savoir trouver ses marques. On a travaillé pendant cette trêve, on a essayé de redonner le goût aux joueurs avec des ateliers un peu ludiques. Vladimir Petkovic était quand même assez dithyrambique sur Lens, qui faisait partie des belles surprises l’an dernier. Même si Lens n’a pas réussi à accrocher l’Europe et on y est pour quelque chose puisqu’on les a battus 3-0… Cela fait du bien de se rappeler les rares bons moments de la saison passée. Mais il est vraiment conscient que le RCL a un style de jeu particulier avec cette défense à trois […] Sur le système, Vladimir Petkovic a un peu botté en touche, en disant que ce n’était pas le nombre de défenseurs qui comptait mais plutôt les intentions. Je pense qu’il va prochainement changer son fusil d’épaule car avec le recrutement de plusieurs ailiers comme Dilrosun ou Elis, on va peut-être abandonner le système avec les pistons et la défense à trois »

Retranscription Girondins4Ever