Christophe Monzie : “On espère que le géant norvégien sera plus tranchant à l’avenir”

Christophe Monzie s’est exprimé sur la rencontre perdue par les Girondins de Bordeaux face au RC Lens.

« Cela fait 50 ans qu’on n’avait pas connu ça, depuis le début des années 70-71. C’est compliqué parce qu’il faut du temps, on le savait. On tourne le problème dans tous les sens et on arrivera toujours à la même solution ; on a toujours ce mois de retard de préparation. Les autres équipes sont déjà prêtes et compte tenu de ce qui s’est passé cet été, on a pris du retard. C’est compliqué d’être compétitif tout de suite. Les joueurs sur la pelouse face à Lens, c’était pour certains la première fois qu’ils jouaient ensemble. Vladimir Petkovic n’a eu que 12 jours pour préparer des combinaisons, sans compter que plusieurs joueurs étaient en sélection. On se retrouve dans cette situation. Il est difficile à jeter la pierre à certains qui ont fait leur première apparition dans cette équipe comme Dilrosun ou Gregersen, qui a eu une mi-temps compliquée. On espère que le géant norvégien sera plus tranchant à l’avenir. En même temps quand tu rentres à 0-2 dans un match où l’équipe n’a rien montré devant, et qu’on te demande de sauver le maximum pour sauver le navire, ce n’est pas forcément un cadeau pour un joueur qui n’a aucun automatisme. C’était un peu le cas de Dilrosun. Il faudra revoir avec un peu plus d’habitude de jouer ensemble »

ARL

Retranscription Girondins4Ever