Yacine Adli : “Je sais que ce n’est pas facile quand on arrive dans un nouvel environnement. Je suis là pour faire le couteau suisse”

Yacine Adli a demandé au public bordelais s’accentuer les encouragements lors de la dernière rencontre des Girondins de Bordeaux face à Lens. Un besoin, une envie du milieu de terrain d’embarquer tout ce monde dans le sens du club ?

« Il y avait la vérité du moment, on était menés 2-0, cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu le public au stade. C’est aussi le moment de recréer ce lien avec notre public, de vivre ces émotions tous ensemble. J’ai senti qu’il pouvait nous apporter un plus. C’est l’attitude qu’on va développer à chaque match pour avoir ce plus à chaque rencontre. Je fais ça assez naturellement, j’ai cette facilité de discuter avec tout le monde étant donné que je parle plusieurs langues. Cela facilite aussi ça. Je sais que ce n’est pas facile quand on arrive dans un nouvel environnement donc j’essaye de vite faire en sorte que tout le monde s’adapte, soit au mieux, et se sente comme chez lui. Il faut faire plus vite que prévu, donc on a peut-être besoin de substituts. Je suis là pour faire le couteau suisse »

Retranscription Girondins4Ever