[J7] Les Tops-Flops Girondins4Ever de Montpellier/Bordeaux

(Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport)

Après les notes, voici les Tops-Flops Girondins4Ever après la rencontre entre Montpellier et les Girondins de Bordeaux.

Les tops (Les mêmes qu’à Saint-Étienne)

Hwang Ui-Jo. 8/10 – Il marchait sur l’eau

Et dire que Bordeaux cherche un nouvel avant-centre depuis la fin du mercato. Les deux buts du coréen ont complétement lancé sa saison. Un but magnifique, des appels incessants et dans le bon tempo, un travail dos au but efficace, un coup de rein qui a mis au supplice la défense de Montpellier. Le match presque parfait même si en seconde période, il a été un peu plus en difficulté, peut-être un peu émoussé.

Jean Onana. 8/10 –  La bonne pioche

En deux rencontres, il a définitivement convaincu : son impact, son envie d’aller de l’avant, une technique assez fine. On a enfin trouvé le remplaçant d’Aurélien Tchouaméni à Bordeaux. A côté, Otávio ressemble parfois au petit jeune en manque d’expérience dans ces deux dernières rencontres. Son but exceptionnel montre qu’il s’est parfaitement acclimaté et qu’il est en pleine confiance. Attention, le plus dur est maintenant de confirmer sur la durée. Son absence (pour alerte musculaire) en seconde période a été préjudiciable à notre équilibre. On espère maintenant qu’il pourra revenir très vite.

Yacine Adli. 7/10 – Le régulateur

Une première mi-temps sur la lignée de sa rentrée face à Lens et de son match dans le Chaudron. Facile techniquement, il bonifie le jeu bordelais. Des choix toujours intelligent et toujours vers l’avant. Une seconde mi-temps plus compliquée, comme le reste de l’équipe, où il a eu tendance alors à trop porter le ballon. En espérant qu’il lui reste un peu de carburant pour le 3ème match de la semaine face à Rennes, dimanche.

Les Flops

Fransergio. 2/10 – La comparaison avec Onana

Il est venu à Bordeaux pour apporter son expérience au milieu de terrain bordelais alors que le jeune Jean Onana arrivait pour emmagasiner de l’expérience avec l’espoir de glaner un peu de temps de jeu. Et pourtant… Une entrée, à son poste, catastrophique avec un jeu systématiquement vers l’arrière, des erreurs de placement et un manque d’impact dans le jeu qui nous coûte d’ailleurs le 3ème but montpelliérain. On commence à douter sur son adaptation…

La défense – 16 buts en 7 matchs

On ne pourra pas enchainer plusieurs victoires de suite avec une défense qui prend autant de buts. Et encore, quand on regarde l’ensemble des rencontres, nous aurions pu être à 20 buts dans la besace sans la maladresse des équipes adverses. Hier, nous avons eu l’impression d’être toujours en danger, même en menant au score, car il suffit de voir la facilité avec laquelle Valère Germain a pu placer sa tête pour égaliser à 2-2 pour comprendre qu’on manque d’un peu de tout. De l’engagement dans les duels, un manque de communication et trop d’espaces laissés à l’adversaire dans notre dos. Maintenant que nous arrivons enfin (à nouveau) à avoir une véritable animation offensive, il est indispensable de redevenir imperméable défensivement.