Giovanni Castaldi : “Bordeaux, je dois le dire, est une équipe sérieuse collectivement. On sent la patte Petkovic : une équipe très disciplinée”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Giovanni Castaldi est revenu sur le match nul entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais (1-1). Le consultant a souhaité mettre en avant le travail de Vladimir Petkovic en comparaison de celui de Bruno Genesio.

« C’est plus que le courant alternatif. Il y avait des choix importants de Bruno Genesio en début de match, notamment de remettre le onze qui avait plutôt bien marché cette semaine et de maintenir Loïc Badé sur le banc de touche. J’ai toujours le même problème avec Rennes, c’est une équipe qui n’arrive pas à concrétiser ses temps forts. Elle a beaucoup de difficultés à avoir de la maitrise lorsqu’elle est devant au score, et je n’arrive pas à voir son identité. Je trouve que Bruno Genesio tâtonne énormément. C’est le club qui a dépensé le plus d’argent cet été en France. C’est une équipe que je ne trouve pas rassurante, qui peine à dégager une identité forte. Et en face, Bordeaux, je dois le dire, est une équipe sérieuse collectivement. On sent la patte Petkovic : une équipe très disciplinée. C’est vraiment une équipe bien structurée. J’aime ce parallèle dans cette rencontre où on voit un entraineur qui a tout de suite eu l’emprise sur son groupe, qui impose sa patte, ce qu’il veut faire de cette équipe bordelaise. Mais il manque très clairement, on ne va pas se mentir, de qualité. Ca manque de beaucoup de qualités, notamment défensivement. En face, il y a plein de joueurs de talent, mais on ne comprend pas ce que veut faire Bruno Genesio […] Bordeaux, qu’ils soient à la peine, tu regardes l’équipe, tu comprends. Rennes, je suis désolé, mais vous avez vu les joueurs dont dispose Bruno Genesio ?! Vous vous rendez- compte si c’est Sampaoli qui fait ce début de saison ?! Je ne sais pas si on se rend compte des investissements de Rennes cet été, des ambitions qu’il peut y avoir dans ce club… C’est très en-dessous de l’exigence que l’on peut avoir de Rennes ».

RTL

Retranscription Girondins4Ever