Clément Carpentier : “Il y a de la hiérarchie, mais la méritocratie c’est aussi très important dans le football…”

Clément Carpentier, sur France Bleu Gironde, s’est projeté sur la prochaine rencontre des Girondins de Bordeaux face au Paris Saint-Germain.

« Sur la composition de départ, il avait aligné l’équipe qu’il doit plus ou moins aligner en tant que manageur. Il avait mis Pembélé à la place de Kwateng parce qu’il voulait un joueur plus offensif, il savait qu’il allait avoir plus le ballon. Au milieu, il remplace un numéro 6 par un numéro 6 avec Tom Lacoux. Après, il est obligé d’aligner Fransérgio sinon il se coupe complètement du joueur qui est une recrue importante du club. Et devant, il a mis la même ligne offensive qui avait été chercher un match nul à Lorient. Si vous sortez des joueurs qui ont été chercher un match nul à Lorient, ils vont se dire que ça ne sert à rien de se déchirer si le match d’après ils ne sont pas reconduits. Ce qui risque de se passer d’ailleurs avec Tom Lacoux qui a fait un très bon match contre Reims et qui, malheureusement, le prochain match, risque de voir Otávio et Onana lui repasser devant. Il y a de la hiérarchie, mais la méritocratie c’est aussi très important dans le football… C’est compliqué pour un entraineur. Il a fait aussi un autre changement qui était très bien vu – même s’il s’est peut-être donc trompé au départ – c’est qu’il a rentré Sékou Mara en attaquant de pointe, puis a décalé Elis sur le côté droit, qui a fait extrêmement de mal  à l’équipe rémoises sur la seconde période. C’est son vrai poste… Il ne peut pas exister en Ligue 1, un championnat extrêmement physique, à la pointe de l’attaque. Surtout avec une équipe qui n’a pas forcément le ballon… ».

Retranscription Girondins4Ever