Laurent Brun : “Ca m’a toujours étonné depuis que je fais ce métier d’entendre dire que les joueurs avaient besoin d’un peu de motivation supplémentaire pour jouer… C’est quand même leur métier”

Sur TV7, Laurent Brun s’est exprimé sur la rencontre du jour entre les Girondins de Bordeaux et le Paris Saint-Germain.

« On sait très bien que le Paris Saint-Germain a de quoi aligner deux équipes tout à fait compétitives. Néanmoins, il faut peut-être s’appuyer sur le rebond effectué face à Reims, la notion de collectif, des joueurs unis et solidaire, et un bloc compact. Mais aussi peut-être s’appuyer sur la seconde période du match face à Leipzig où le PSG a eu les occasions pour tuer le match, et ne l’a pas fait. Leipzig a joué plus haut, a amené le danger, et a fini par marquer dans les arrêts de jeu. Le PSG est entre guillemets prenable […] Ca m’a toujours étonné depuis que je fais ce métier d’entendre dire que les joueurs avaient besoin d’un peu de motivation supplémentaire pour jouer… C’est quand même leur métier. Sans faire offense à Brest ou à Lorient, apparemment ils n’ont pas la même motivation que lorsqu’ils jouent Paris ou Marseille… Sachant qu’en plus depuis quelques années il y eu Zlatan, Cavani… Là, on a encore du très haut niveau avec Neymar, Mbappé, Icardi, Di Maria… C’est incroyable. A priori, il n’y a pas besoin de beaucoup de motivation. Mais c’est vrai que ces matches-là, ça se joue aussi en tribunes. On a vu que sur les dernières saisons, à chaque fois que Paris marquait, on avait la moitié du stade qui se levait et qui était en rouge et bleu… Cette année, la direction des Girondins a fait différemment, en octroyant dix places supplémentaires à chaque abonné pour que le stade soit quand même un peu plus marine et blanc… ».

Retranscription Girondins4Ever