Julien Faubert : “Je n’ai jamais été quelqu’un de blingbling, je pars du principe qu’on ne joue qu’au foot, on ne sauve pas des vies, on a le droit de bien vivre sans exagérer”

Dans Oh My Goal, Julien Faubert a traité du rapport à l’argent, notamment quand on signe à West Ham avec un gros salaire à la clé.

« J’ai perdu pied, et c’est normal, on n’est pas habitué à gagner autant d’argent… Donc ça s’achète des Ferrari, mais parce que tu peux… On se prend une maison surdimensionnée par rapport aux besoins, etc. On ne doit pas jeter la pierre à des jeunes qui font ça parce qu’on n’a pas connu ça par le passé, donc pourquoi ne pas le connaitre… C’est le problème de la France, ce côté tabou au niveau des jeunes de couleur ou non qui réussissent… On s’est levé les fesses pour réussir donc à partir de là, pourquoi pas… Moi qui adore les Etats-Unis, il n’y a pas de problème là-bas. Montrer sa réussite c’est aussi ça. Mais je n’ai pas de regrets parce que dans ma carrière de footballeur j’ai vécu une vie, grâce à l’argent. Et j’ai fait vivre des choses extraordinaires à mes proches, c’est le plus important […] Je n’ai jamais été quelqu’un de blingbling, je pars du principe qu’on ne joue qu’au foot, on ne sauve pas des vies, on a le droit de bien vivre sans exagérer. Je m’achetais des belles voitures parce que c’est quelque chose qui m’intéressait. Mais je suis fier d’avoir pu faire voyager ma mère, d’avoir facilité sa vie. Je n’ai aucun regret par rapport à ça parce que je les ai fait kiffer ».

Retranscription Girondins4Ever