Medhi Saboulard : “On fait rentrer Timothée Pembélé, il reste 8-9 minutes, il met le feu… Je pense qu’on aurait pu le faire rentrer un peu avant. C’est ce côté un peu fébrile qui me dérange”

Medhi Saboulard, Président-Sélectionneur du FC Bordeaux Aquitaine, sur France Bleu Gironde, est revenu sur le match nul entre le FC Metz et les Girondins de Bordeaux (3-3).

« Je pense qu’ils ont pris le match, à certains moments, un peu à la légère, avec un peu trop de facilités. Mener 2-0, se faire remonter à 2-2, c’était déjà au moins une petite alerte sur laquelle on aurait pu s’appuyer. Tu mènes 2-3, tu es en supériorité numérique, tu prends un but directement après l’expulsion. Là, ça me pose problème. Théoriquement, c’est Metz, il doit y avoir une fragilité psychologique à ce moment-là. On n’a pas du tout réussi à prendre le dessus psychologiquement et au bout de deux minutes, on s’st mis dans une certaine difficulté. Je suis entraineur aussi, donc je ne vais pas focaliser là-dessus, mais je trouve qu’il y a eu des changements assez tardifs sur lesquels on aurait pu réagir beaucoup plus rapidement ».

Il revint également sur les changements tardifs du coach bordelais Vladimir Petkovic.

« On fait rentrer Timothée Pembélé, il reste 8-9 minutes, il met le feu… Je pense qu’on aurait pu le faire rentrer un peu avant. C’est ce côté un peu fébrile qui me dérange. On l’a tous connu en tant qu’entraineur, ce moment d’hésitation, où on a peur de prendre un but juste derrière, donc on n’ose pas trop faire de changements dans le sens où on se dit qu’on va peut-être empirer la chose. Mais quand on est professionnel et à ce niveau-là, on ne doit pas avoir ce petit doute. On doit pouvoir prendre ses responsabilités assez rapidement »

Retranscription Girondins4Ever