Christophe Monzie : “C’est surtout à partir de ce départ de Pablo à Moscou que la défense est partie en vrille et dans tous les sens”

Christophe Monzie a estimé que les problèmes défensifs des Girondins de Bordeaux – plus mauvaise défense du championnat au bout de 14 journées avec 30 buts encaissés – ne datent pas d’hier et remontent même au départ de Pablo Castro.

« Ce qui est frustrant pour cette équipe, c’est qu’elle n’a peut-être été jamais été aussi offensive depuis 3-4 ans, mais en même temps, vous marquez trois buts à Montpellier, à Metz, et vous ne prenez qu’un point… C’est quand même compliqué. Dans son axe central, cette équipe a perdu énormément lorsque Pablo Castro est parti. C’est surtout à partir de ce départ du brésilien à Moscou que la défense est partie en vrille et dans tous les sens […] Quand Laurent Koscielny est là, Bordeaux dispose d’un plus qu’il n’a pas lorsqu’il est absent. Il faut de l’athlétique, et Bordeaux en avait avec Pablo. On voit bien que sur les coups de pieds arrêtés par exemple, il y a une énorme vulnérabilité ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever