Vladimir Petkovic : “Si je regarde la première heure de match, oui je sens que mon discours passe auprès des joueurs. Si je regarde les quelques minutes qui nous ont mis en difficulté, non”

Vladimir Petkovic, en conférence de presse d’après match, a été questionné sur ce qui s’était passé à la mi-temps de la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et Brest, pour voir en seconde période un autre visage des bordelais.

« Je ne pense pas que quelque chose soit arrivé dans le vestiaire à la mi-temps. Nous avons dominé la première partie du match, puis ensuite une erreur en a entrainé une autre. On a perdu confiance. Il faut continuer à jouer pendant 90 minutes… Si je crois encore en mon équipe ? Oui (franc). Si mon discours est bien entendu ? J’espère que oui, mais ce sont seulement les gens avec qui on travaille qui peuvent le confirmer. Si je regarde la première heure de match, oui je sens que mon discours passe auprès des joueurs. Si je regarde les quelques minutes qui nous ont mis en difficulté, non ».

Alors, pense-t-il à changer quelque chose dans sa façon de faire ou son discours pour la suite de la saison ?

« Vous avez même eu, vous-mêmes, des difficultés à poser la question (s’adressant au journaliste qui n’a pas trouvé les mots tout de suite, ndlr). C’est une question difficile. Je pense qu’on a fait plus de bien que de mal, mais après il faut de la continuité, il faut garder la tête froide. Il faut encore faire des choses ensemble. Il ne faut pas être que positifs non plus, il faut être réalistes et regarder la situation en face, y faire face. Il faut regarder les choses avec beaucoup d’entrain et de poigne parce que maintenant, il nous en faut ».

Retranscription Girondins4Ever