Kévin Diaz : « Ils ont du mal à avoir la tête à l’endroit. On a l’impression qu’ils étaient tous là l’année dernière, alors qu’il y a en a quand même quelques uns qui sont arrivés »

Sur RMC, Kévin Diaz a donné son ressenti sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux, qui semblent avoir les mêmes maux que la saison dernière, alors que le contexte du club est complètement différent.

« Il y a beaucoup de nationalités dans ce vestiaire, il y a un nouvel entraineur qui doit appréhender une nouvelle situation avec une nouvelle direction. Alors oui il y a eu un petit élan positif car avec la fin de GACP, etc… l’an dernier c’était tellement rocambolesque. On a l’impression que les joueurs, même si ça ne devrait pas être la cas, ont du mal à avoir la tête à l’endroit. On a l’impression qu’ils étaient tous là l’année dernière, alors qu’il y a en a quand même quelques uns qui sont arrivés. Il y a quand même quelques trucs positifs, Elis, Adli, Costil font une belle saison. Il (Benoit Costil) vous sauve pas mal de fois. Rémi Oudin ? Je vais faire un parallèle avec Nicolas De Préville. À Bordeaux, il était en-dessous de tout. Depuis qu’il est à Metz, il marque. Je dis qu’il y a des joueurs qui lorsqu’ils sont dans un environnement, ils n’arrivent pas à se sortir la tête de l’eau. Je pense qu’il y a beaucoup de joueurs dans cet effectif qui ont des qualités mais pour l’instant la mayonnaise ne prend pas. Est-ce que c’est l’entraineur ? […] Il y a un vrai problème individuel. Il y a un vrai problème de marquage mais surtout de qualité défensive. Il y a un moment que Mexer n’est plus au niveau. Même Mensah, c’est limite. Gregersen également ».

Retranscription Girondins4Ever