Dominique Séverac : “Ces trucs-là, c’est quand même discriminatoire, ce n’est pas sympa, ça ne sert à rien”

Dominique Séverac, journaliste pour Le Parisien, a commenté la mise à l’écart du groupe professionnel de Paul Baysse, choix de la direction des Girondins de Bordeaux.

« C’est discriminatoire pour Paul Baysse, il doit s’entrainer dans les mêmes conditions que les autres. Avec un préparateur physique, un entraineur… Pas forcément aux même heures. Si le groupe s’entraine le matin, les joueurs concernés doivent venir l’après-midi. Mais bon, ces trucs-là, c’est quand même discriminatoire, ce n’est pas sympa, ça ne sert à rien. Ces joueurs, ce ne sont pas eux les responsables de la crise à Bordeaux […] C’est de la com’ concernant Laurent Koscielny, pour les supporters, et j’espère qu’ils ne seront pas dupes. C’est de la com’ pour ceux qui veulent y croire. C’est une question financière. Je suis surpris que l’UNFP ne tape pas du poing sur la table sur ces cas. Un petit communiqué qui va arriver sur la boite mail en tant que courrier indésirable… ?! ».

Etienne Moatti a rajouté, sur le même sujet, et sur le grand nombre de joueurs bordelais désignés comme indésirables :

« Il y a des règles qui sont claires. C’est possible de mettre des joueurs à l’écart à partir du moment où ils s’entrainent dans les mêmes conditions que les pros. Voilà. Déjà qu’ils se plaignaient d’avoir beaucoup de cas de Covid à Bordeaux, si en plus ils mettent la moitié de leur effectif de côté, qui va jouer ?! ».

La Chaine L’Equipe

Retranscription Girondins4Ever