Nicolas Paolorsi : « Le problème n’est pas forcément Vladimir Petkovic. On lui a mis un préparateur physique catastrophique, un entraineur des gardiens inapte ! »

Nicolas Paolorsi s’est exprimé sur les responsabilités de Vladimir Petkovic, et a expliqué que l’entraineur des Girondins de Bordeaux n’a pas été aidé par d’autres personnes au club comme le préparateur physique et le désormais ex-entraineur des gardiens des pros.

« Là où Vladimir Petkovic est responsable c’est qu’il n’a jamais trouvé d’équilibre. Il s’enferme avec des schémas tactiques avec quatre défenseurs où on a l’impression qu’il a des joueurs sur les côtés qui ont des profils de pistons… Ricardo Mangas, il le fait jouer latéral gauche et il prend le bouillon. Timothée Pembélé est intéressant offensivement, quand il est dans un couloir il est bon, mais il ne sait pas défendre. Il a à peine 18 ans. On se dit que Vladimir Petkovic pourrait jouer à cinq derrière, mais il ne le fait pas. Il y a des choses qui clochent. Il fait le choix d’aller à Rennes avec deux jeunes milieux, qui sont des bons joueurs, qui ont un potentiel… […] Mais je pense que le problème n’est pas forcément Vladimir Petkovic. Le problème de Petkovic c’est que quand il est arrivé, on lui a mis dans les pattes un préparateur physique qui est un choix d’Admar Lopes, qu’on nous dit catastrophique. Tous les retours qu’on a c’est qu’il est catastrophique. On a mis un entraineur des gardiens qui a été déclaré inapte à la pratique du sport, il ne pouvait pas atteindre la barre transversale en tapant un ballon depuis les 16m50. Petkovic est responsable de plein de choses, mais c’est tout le staff qu’il faut remodeler. Ils ont essayé de faire des choses en bougeant des gens du côté du staff médical, qui sont en plus des gens très aimés dans le club, qui sont là depuis le début des années 2000. Je ne suis pas sûr que ça encore c’était une décision prioritaire à prendre, surtout dans une opération maintien. Ils sont en train de faire des choix mais je trouve qu’ils se trompent un petit peu en ce moment, notamment sur les choix d’urgence ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever